La liberté a toujours été un combat

 

Aujourd’hui une de nos libertés associée à notre passion est en danger, menacée sur l’hôtel de la méconnaissance.

Notre liberté de circulation avec nos véhicules historiques va se réduire comme une peau de chagrin.

Il y a en France au moins un million de véhicules historiques (plus de 30 ans) et seulement 200 000 sont en carte grise de collection. Celle qui donne en ce moment la liberté de circuler dans Paris.

On pourrait croire que seule Paris est concernée. Que nenni !

Tout un département Français et non des moindres demande la mise en place du CRIT’AIR. Combien d’autres villes ou territoires vont suivre ?

Bientôt il faudra faire des méandres sur nos trajets pour partir en weekend ou en vacances.

 

On pourrait dire qu’il suffit alors de demander le passage en carte grise de collection qui n’est plus limitative bien au contraire mais… oui il y un mais …

Comment pourrait-on absorber une demande de 800 000 cartes grises de collection ?

La carte grise de collection ne sera-t-elle pas alors une cible organisée pour quelques hauts techniciens à l’imagination fiscale ou politicienne ?

Après les grandes villes, certains départements, il se pourrait qu’on nous interdise les autoroutes ou la circulation de nuit ou l’utilisation de l’essence ou de l’additif substitut de plomb …

Alors que nos voitures sont des repères de l’évolution mécanique, stylistique, industrielle ou historique.

Des monuments du travail artistique de l’homme

au service du grand public et des familles, au service de l’apprentissage par les enfants des couleurs ou des départements,

au service des mercredis après-midi dans le sable ou sur la moquette à jouer avec des miniatures, au service des cours de récréation où les Dinky toys battaient la vedette aux Norev,

à la nourriture des rêves des adolescents qui pendant des heures lisaient le soir l’auto journal ou la revue automobile.

Nos voitures doivent être reconnues comme des œuvres d’art, des pans d’histoire, à ciel ouvert, le temps d’un passage ou d’un stationnement pour mettre en valeur les rues, les monuments et contribuer à créer une ambiance, une atmosphère dans chaque ville qui les accueillera comme il se doit.

Elles doivent être protégées par les orientations politiques de nos élus. Elles doivent être des invitées permanentes des villes.

 

Valve est l’association qui se mobilise pour porter ce message auprès des élus, qui se mobilise pour accompagner le développement économique territorial par ses événements, pour valoriser les territoires par l’attractivité de ses événements populaires ou moins populaires, par son bouchon, par son rallye Le Vendôme.

Elle se mobilise pour offrir du bonheur à nos aînés, à ceux qui conduisaient ces autos quand elles étaient neuves, à ceux qui ont été victime de la malchance et qui sont aujourd’hui en situation de handicap.

L’action de Valve est aujourd'hui reconnue d’intérêt général, reconnaissance rare dans le milieu automobile

Rejoignez Valve et ses équipes de bénévoles pour exercer vos talents en communication, relation publique, internet, réseaux, carnet d’adresses, présence à nos cotés sur les manifestations de Valve (Le Bouchon de Blois, Secrets de Voyage),  pour créer les documents et monter les dossiers, pour préparer les road books,  pour faire des sandwiches ou servir des boissons, pour assurer la sécurité lors de nos manifestations

Nous avons besoin de vous, nous avons besoin de toutes les bonnes volontés.

 

Philippe PLANTIER 

Président

Valve :"Villes Accueillant en Liberté les Véhicules d’Époque" protège et défend votre liberté de circulation en anciennes partout en France grâce au soutien actif des élus territoriaux

VALVE (Villes Accueillant en Liberté les Véhicules d'Epoque)

Déclaration à la préfecture du Loir et Cher le 20 juillet 2017 --  N° : W411004711

142 Rue Albert 1er 41000 BLOIS -- Tél : 0606 880 900

Président : Philippe Plantier

Hébergeur : Wix -- Wix.com Inc.
Adresse : 500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158
Téléphone : +1 415-639-9034.